Belgique, 2éme plus mauvais élève budgétaire de la zone Euro

La Commission européenne a partagé ses prévisions économiques pour cette année et les deux années suivantes.

Elle y a également fait la lumière sur les chiffres du budget des États membres de la zone euro. Le rapport montre que la Belgique est le deuxième pire élève de la classe européenne.

Ces deux dernières années, les gouvernements européens ont pris diverses mesures pour lutter contre la crise sanitaire. Ils n’ont pas eu beaucoup de temps pour reprendre leur souffle, car la pandémie a été suivie de peu par la crise énergétique, qui frappe encore le continent aujourd’hui. Il est vrai que la Belgique n’a jamais été douée pour tenir son budget en ordre. Mais la situation empire.

L’actu : la Commission européenne a publié ses prévisions pour l’économie européenne. Elle y mettait en garde, entre autres, contre une récession au quatrième trimestre. La Commission a aussi examiné les chiffres du budget des États membres de la zone euro.

  • Selon cette analyse, le déficit budgétaire de notre pays atteindra 5,2 % cette année. Citant l’indexation automatique des salaires, la Commission européenne a déclaré: « L’augmentation des coûts publics qui en résulte – le paiement des salaires et des avantages des fonctionnaires – ne devrait être que partiellement compensée par l’effet de la hausse des salaires et du pouvoir d’achat du côté des revenus », peut-on lire.
  • Il n’y a qu’à Malte que le déficit (6 %) pour cette année est encore plus élevé.
  • Le déficit budgétaire prévu de notre pays est également bien supérieur à celui de la zone euro (3,5 %).

Le déficit de la Belgique restera supérieur à 5 % dans les années à venir

La Commission européenne ne s’attend pas à ce que la situation fiscale de notre pays change prochainement.

  • Le déficit devrait atteindre 5,8 % en 2023, avant de retomber à 5,1 % en 2024.
  • Avec un déficit plus important en 2023, notre pays aura le plus grand déficit budgétaire de la zone euro avec la Slovaquie.
  • En 2024, nous retrouverons aussi la première place avec la France.

Pour la zone euro, la Commission européenne prévoit un déficit de 3,5 %, contre 5,1 % en 2021.

  • Selon l’Europe, le déficit de l’union monétaire pourrait à nouveau augmenter en 2023: « Avec le recul de l’activité économique, l’augmentation des charges sur les intérêts et la prolongation des mesures de soutien existantes ou l’introduction de nouvelles mesures par les gouvernements pour atténuer l’impact des prix élevés de l’énergie, le déficit public global de l’UE augmentera à nouveau pour atteindre, en moyenne, 3,7 % du PIB », peut-on lire.
  • Source : Business AM