Win Radio

Euro 2020 : Portugal – Allemagne 2-4

 Les Allemands se sont transformés en rouleau compresseur 

Direction Munich pour la deuxième journée des poules du groupe F qui voit le Portugal et l’Allemagne s’affronter à l’Allianz Arena.

Le Portugal ouvre le score ! Sur un corner de Kroos, Cristiano Ronaldo repousse de la tête. Une situation de contre se dessine avec Bernardo Silva à la baguette sur l’aile droite. Le joueur de City patiente avant d’ouvrir dans un timing parfait pour Diogo Jota dans le dos de la défense. Ce dernier accélère et se présente devant Neuer avant, au dernier moment, de distiller une offrande pour CR7 qui, après un sprint de 80 mètres, fait trembler les filets 1-0 (15′)

L’Allemagne égalise 1-1 (35′)

La Mannschaft prend les devants. Rüdiger, en rampe de lancement, ouvre pour Müller à gauche. Le joueur du Bayern centre pour Havertz qui ne peut couper mais le ballon file au second poteau où Kimmich s’arrache pour centrer fort. Sur la trajectoire, le malheureux Guerreiro trompe à son tour son gardien 1-2 (39′)

Au terme d’une magnifique action collective partie depuis la droite, Müller, trouvé entre les lignes, écarte à gauche pour Gosens qui centre fort sans contrôle. Dans les six mètres, Havertz arrive lancé et coupe victorieusement, ne laissant pas la moindre chance à Rui Patricio 1-3 (51′)

L’Allemagne en démonstration. Une nouvelle action collective fait mouche. Alerté à droite, Kimmich prend l’information et délivre un centre parfait au second poteau pour la tête de Gosens qui, encore une fois oublié par la défense, fait trembler les filets 1-4 (60′)

Quelle erreur de la défense allemande. Diogo Jota reprend du pied un centre de Ronaldo, sans que les défenseurs allemands ne réagissent. Neuer est fou de rage après ses défenseurs 2-4 (67′)

La Mannschaft est de retour dans cet EURO 2020. A l’exception de 20 minutes de flottements après l’ouverture du score de Cristiano Ronaldo, les Allemands se sont transformés en rouleau compresseur pour étouffer les champions d’Europe en titre qui restaient sur douze matches sans défaite lors d’un EURO.