Win Radio

Fraudes au phishing: 34 millions d’euros via 67.000 hameçonnages en 2020

Au cours de l’année 2020, il y a eu environ 67.000 transactions frauduleuses par hameçonnage, pour un montant d’environ 34 millions d’euros en Belgique, annonce mercredi la fédération belge du secteur financier Febelfin. Les fraudeurs ont, semble-t-il, profité de cette année de crise « pour tromper les gens en exploitant leur émotion ».

(Belga)

« Lorsqu’elles se font hameçonner, les victimes communiquent, sans s’en rendre compte, leurs codes bancaires personnels aux fraudeurs, généralement en cliquant sur un lien qui mène vers un site web frauduleux. Les escrocs n’ont alors plus qu’à effectuer des transactions au nom de leur victime », explique la fédération.

Les données recueillies montrent qu’en Belgique, il y a eu environ 67.000 transactions frauduleuses par hameçonnage, pour un montant d’environ 34 millions d’euros, l’année dernière.

Plus de 75% des virements frauduleux, mais parfaitement signés ont cependant pu être inversés par les banques, et les montants dérobés ont été récupérés.

La fédération du secteur financier appelle donc à la prudence face à ce genre d’activité. « Ne communiquez jamais vos codes personnels (code pin et code de réponse) en réponse à un courriel, un appel téléphonique, un SMS, un message sur un média social ou via Whatsapp. Si on vous demande ces codes, c’est qu’il s’agit d’office d’une escroquerie », insiste-t-elle.

De même, « ne cliquez jamais sur un lien qui vous a été envoyé, tapez en revanche toujours l’adresse du site web de votre banque dans votre navigateur ou utilisez votre propre application bancaire mobile ».

Notons que pour la première fois, Febelfin a inclus dans ses statistiques tous les types de phishing (sans faire de distinction entre phishing bancaire et non bancaire) et tous les types de paiements (et non plus exclusivement les virements électroniques, mais aussi les opérations électroniques par carte).