Win Radio

Grammy Awards : Beyoncé bat le record de récompenses

Avec 28 Grammy au total, « Queen B. » est entrée dans l’histoire de la compétition.

(AFP)

Trois reines de la soirée aux Grammy Awards. Dans la nuit de dimanche à lundi 15 mars, Beyoncé a battu le record de récompenses pour une artiste féminine au cours de sa carrière, pendant que sa dauphine, la rappeuse Megan Thee Stallion, était sacrée révélation de l’année. De son côté, Taylor Swift a elle aussi battu un record, devenant la première artiste féminine à décrocher à trois reprises le trophée de l’album de l’année, à égalité avec des géants comme Stevie Wonder, Frank Sinatra et Paul Simon.

Lors d’une soirée qui a fait la part belle aux femmes, l’artiste H.E.R a été primée pour son titre I Can’t Breathe, inspiré par les manifestations antiracistes qui ont secoué les Etats-Unis l’été dernier, et la jeune Billie Eilish a remporté le Grammy Award de l’enregistrement de l’année pour la deuxième année consécutive.

« Queen B. » dans l’histoire

Avec 28 Grammy au total, « Queen B. » est entrée dans l’histoire des Grammy Awards en battant le record pour une artiste féminine dans la compétition. En solo, elle a reçu le trophée de la meilleure vidéo musicale pour Brown Skin Girl et surtout été élue meilleure performance R&B pour son titre Black Parade, sorti dans la foulée du meurtre de George Floyd et des gigantesques manifestations antiracistes de l’été 2020. Une prise de conscience que l’Académie des arts et des sciences de l’enregistrement qui décerne les Grammy Awards ne pouvait pas ignorer.

 

 

Ordinairement toute en maîtrise, Beyoncé s’est montrée visiblement émue au moment d’accepter le prix qui la portait en tête des artistes féminines. « En tant qu’artiste, je considère que c’est mon travail, notre travail à tous, d’être le reflet de notre époque », a déclaré la chanteuse. « Je voulais soutenir, encourager, célébrer toutes les reines et les rois noirs qui continuent à m’inspirer et à inspirer le monde entier ».