Win Radio

Indochine a 40 ans ce 10 mai

Ce 10 mai, il y a précisément 40 ans que le groupe se réunissait pour répéter pour la première fois. Depuis, il s’est imposé comme le plus important des groupes français.

N’en déplaise aux détracteurs d’Indochine, le groupe de Nicola Sirkis a marqué l’histoire pour s’imposer aujourd’hui comme la plus importante formation de rock française. La première à avoir rempli Bercy. C’était en 2003. La première également à avoir joué à guichets fermés dans le Stade de France, en 2010. Celle qui a également vendu le plus de disques, détrônant au passage Téléphone. Et celle qui affiche une longévité toute à fait exceptionnelle.

Le 10 mai 1981

Cela fait précisément 40 ans ce lundi qu’Indochine existe. La première répétition du groupe a eu lieu le 10 mai 1981, le jour de l’élection de François Mitterrand à la présidence de la République en France. Un hasard total explique Nicola Sirkis, maître à bord et dernier rescapé de la bande originelle.

 

 

 

Quelques semaines plus tôt, c’est avec les Espions qu’il a fait ses premières armes. Il a répondu à leur petite annonce parue dans Rock&Folk. Ils cherchaient un chanteur, ce sera lui. Un bassiste aussi, ce sera Dominique Nicolas qui est auditionné le même jour. Sirkis et le guitariste fraternisent mais la sauce ne prend pas avec leurs nouveaux compagnons de jeu. Musicalement, ce n’est pas leur trip. Ils mettent les voiles pour voler de leurs propres ailes. Indochine est né le jour où la France bascule dans une nouvelle ère. Quatre mois plus tard, le 19 septembre, ils donnent leur premier concert à Paris, au Rose Bonbon, dans les sous-sols de l’Olympia, avec Stéphane Sirkis et Dimitri Bodianski. Et dans la foulée, ils décrochent leur premier contrat sur le label Clemence Melody de Gérard Lenorman.

« Vous ne tiendrez pas plus de deux ans »

La suite, tout le monde la connais. En novembre 1981, ils enregistrent leur premier 45 tours, “Dizzidence politik”, font les premières parties des tournées de Depeche Mode et de Taxi Girl dont ils sont vite déprogrammés. “On est allé en tournée en première partie de Taxi Girl et, comme ça marchait parfois presque mieux que pour eux, on s’est fait éjecter avant le concert prévu à Paris”, a raconté le chanteur à Paris Match.