Win Radio

L’Autriche lance son premier train à hydrogène

Le premier train à hydrogène au monde, le Coradia iLint, vient de terminer trois mois d’essais réussis sur les lignes de chemins de fer autrichiens ÖBB.

Déjà expérimenté depuis deux ans en Allemagne, le train à hydrogène achève une phase de tests de trois mois en Autriche sur des lignes régulières de passagers. Les données collectées vont maintenant être analysées pour affiner la technique et améliorer le fonctionnement des lignes circulant dans des zones montagneuses à fort dénivelé.

Au cours des trois derniers mois, le véhicule a emprunté quatre itinéraires dans le sud de la Basse-Autriche, à Vienne et dans l’est de la Styrie. Les essais ferroviaires ont été réalisés sur les itinéraires les plus difficiles et dans les conditions météorologiques les plus complexes. Contrairement aux essais précédents, notamment dans le nord de l’Allemagne et aux Pays-Bas, la particularité en Autriche était la topographie. Le train à hydrogène a dû cette fois faire ses preuves sur des itinéraires exigeants et en partie alpins.

Le modèle Coradia iLint est équipé de 160 places assises et circule à une vitesse maximale de 140 km/h avec une autonomie pouvant aller jusqu’à 1 000 kilomètres. Conçu spécialement pour les lignes non électrifiées, ce train à zéro émission est peu bruyant et ne rejette que de la vapeur d’eau. Située sur la toiture, une pile à combustible est alimentée par le mélange de l’hydrogène embarqué à bord et de l’oxygène présent dans l’air ambiant. Des batteries stockent l’énergie récupérée pendant le freinage qui est réutilisée dans les phases d’accélération.

L’Autriche est désormais le deuxième pays d’Europe après l’Allemagne à approuver le Coradia iLint comme alternative propre aux trains diesel. D’ici à 2030, la compagnie ferroviaire autrichienne ÖBB vise la neutralité carbone dans le secteur de la mobilité.

En Allemagne, 41 trains régionaux – qui doivent entrer en service à partir de 2022 – ont d’ores et déjà été commandés pour les régions de Hambourg et de Francfort. Le pays a déployé les 14 premiers trains Coradia iLint en septembre 2018 en Basse-Saxe. La région de Hesse a suivi avec 27 autres Coradia iLint. En Italie, la région de Milan a signé un contrat de 160 millions d’euros pour l’achat de six trains régionaux à hydrogène. D’autres pays comme la France et le Royaume-Uni se préparent également à adopter les trains à hydrogène, et les Pays-Bas, le Danemark, la Norvège et le Canada s’intéressent à cette technologie silencieuse et durable.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *