Le CEN demande un délégué spécial pour la recherche sur les réacteurs de nouvelles générations

Le Centre d’Etudes Nucléaires (SCK-CEN) de Mol croit dans le développement de la nouvelle génération de réacteurs nucléaires baptisés SMR (Small Modular Reactor).

Il est ressorti mardi d’une audition du directeur du CEN, Peter Baeten, devant la sous-commission sécurité nucléaire de la Chambre en compagnie du directeur général de Myrrha, Hamid Aït Abderrahim. Afin de faire de la recherche sur le sujet une réussite, ce dernier estime que le gouvernement doit désigner une sorte de délégué spécial du projet.

Le gouvernement a décidé l’an passé de dégager 100 millions d’euros sur ce type de réacteurs, qui, selon M. Baeten, sont à la fois plus flexibles et moins chers et produisent moins de déchets nucléaires que la génération actuelle de réacteurs. 

Un envoyé spécial donnerait plus de crédibilité à la Belgique dans ce domaine où la recherche est internationale. « Cela nous faciliterait les choses. Nous sommes techniquement préparés, mais nous avons besoin d’un représentant », a souligné M. Abderrahim.

Le CEN et les cabinets ministériels concernés -ceux de la ministre de l’Énergie, Tinne Van der Straeten, et du secrétaire d’État à la Relance, Thomas Dermine- discutent en ce moment d’un plan de travail concret. Une somme de 50 millions d’euros a été affectée à cet effet au budget par arrêté royal. Des discussions sont en cours sur l’autre moitié des 100 millions.

Source: Centre d’Etudes Nucléaire