Win Radio

Les primes des Belges en cas de succès le 11 juillet prochain à Londres ont été dévoilées.

En cas de victoire finale, chaque joueur percevra 435.000 euros.

(HNL)

C’est un débat qui agite toujours l’opinion publique. Les primes des Diables ont été dévoilées ce jeudi par HLN. Selon le quotidien flamand, chaque joueur percevra 435.000 euros si la Belgique va au bout. Si ces sommes peuvent paraître élevées, il est bon de rappeler que la Fédération du pays vainqueur touchera 34 millions et qu’une prime de 9,5 millions est déjà accordée à chaque fédération participante.

Hazard, Courtois et Vertonghen ont négocié… fin 2017 ces bonus. Les éléments du groupe percevront 42.000 euros pour la phase de poules, 90.000 pour un huitième de finale, 170.000 pour le tour suivant, 290.000 pour une demi-finale et 370.000 en cas d’échec en finale.

Ces montants sont légèrement inférieurs à ce qu’ils pouvaient toucher en 2018. Les hommes de Roberto Martinez avaient récolté 312.000 euros pour leur troisième place et une victoire finale leur aurait rapporté 445.000 euros. Les différences entre un Euro et une Coupe du Monde ne sont donc pas grandes.

Des primes élevées par rapport aux autres équipes sauf à l’Espagne

Les dotations des Diables sont supérieures aux autres équipes. Côté français, le barème est semblable à celui du Mondial. Les Bleus avaient perçu 400.000 euros en 2018 et leur deuxième place à l’Euro 2016 avait été récompensée par une somme légèrement inférieure à 300.000 euros. 

La FFF consacre 30% des recettes reçues aux primes des joueurs. Contrairement à la Belgique, l’Allemagne a également décidé d’accorder 30% de ce qu’elle reçoit à ses joueurs. 

Ces chiffres paraissent tout de suite moins astronomiques par rapport à l’Espagne. Si les Espagnols n’a pas encore dévoilé les sommes pour le prochain tournoi, ils auraient pu percevoir 825.000 euros chacun s’ils avaient soulevé le trophée à Moscou il y a trois ans.