Win Radio

L’horeca wallon et bruxellois dit non aux tests rapides

Nous ne vendrons pas notre âme au diable ! Le Covid-19 ne peut en aucun cas altérer notre mission première et essentielle d’accueil. 

Non aux tests rapides et au passeport vaccinal : le message de l’Horeca bruxellois et wallon est clair, alors que des discussions sont en cours avec les expert sanitaires pour encadrer la réouverture du secteur le 1er mai.
(Le Soir)

«Nous ne vendrons pas notre âme au diable ! Le Covid-19 ne peut en aucun cas altérer notre mission première et essentielle d’accueil. Nos portes doivent rester ouvertes à toutes et tous, sans discrimination, que celle-ci soit sanitaire ou de tout autre ordre», écrivent les fédérations et collectifs de l’Horeca en Wallonie et à Bruxelles.

«Nous sommes appauvris et affamés par la situation, mais nous ne nous substituerons jamais à des autorités de contrôle. Nous n’en avons ni le désir, ni les compétences et ni les moyens. Nous n’offrirons en aucun cas une quelconque collaboration à ce genre de procédés qui nous heurtent sur le plan pratique et surtout éthique», font savoir les organisations à l’issue d’une réunion tenue mercredi, alors que la réouverture du secteur est pour l’instant prévue le 1er mai.