Menacé par sa femme, Michel Sardou repart en tournée

C’était en 2017. Dans un entretien accordé à l’AFP, Michel Sardou annonçait qu’il arrêtait de chanter. « Définitivement », avait-il dit.

Promis, craché. Cochon qui s’en dédit… « Ma voix, avec l’âge, a descendu. Ce que j’ai gagné en grave, je l’ai perdu en aigu. Je veux me protéger et ne surtout pas faire l’album et la tournée de trop… Il arrive un moment où on a tout dit. Et puis j’ai 70 piges, j’ai bien le droit de me faire plaisir. »

« Je ne fais pas des adieux pour revenir trois ans après », avait-il aussi confié au Parisien. Trois ans non, mais quatre oui. C’est le temps qui s’est écoulé depuis sa Dernière danse sur la Seine Musicale, l’ultime concert de sa tournée d’adieu en 2018 Le chanteur au plus de 100 millions de disques vendus revient sur sa parole. Il l’a annoncé sur RTL : fin 2023 et en 2024, à près de 77 ans donc, il fera une dernière tournée dans les grandes salles. Pour dire merci à son public, a-t-il expliqué. Un tour de chant baptisé Je me souviens d’un adieu, un nom tiré d’une de ses chansons. Une trentaine de dates sont programmées, avec une der des ders dans l’immense Défense Arena de Paris le 16 mars.

Pour en savoir plus, il faudra attendre sa venue dans le journal de 20 heures sur France 2 ce dimanche 13 novembre. Dès le lendemain, les tickets seront mis en vente, à partir de 10 heures du matin.

S’il remonte sur scène pour donner de la voix, c’est à cause de sa femme. Anne-Marie Périer, avec qui il est marié depuis 1999, lui aurait fait du chantage. Elle aurait particulièrement insisté indique Le Parisien qui a recueilli les propos du chanteur : « Moi, je ne suis pour rien dans mon retour. Pour rien! Je ne voulais pas revenir… Mais je me suis fait avoir dans les grandes largeurs par ma femme. Elle menaçait de me quitter et de retourner chez son frère… Elle m’a fait un chantage ! »

En revanche, il ne faut pas compter sur lui pour des nouveautés. « J’ai essayé d’écrire une nouvelle chanson juste pour la tournée, mais je n’ai pas l’inspiration. » Ce seront donc les classiques qui seront à l’honneur, dont une version qu’il annonce surprenante des Lacs du Connemara