Win Radio

Pays-Bas: la police disperse une manifestation anti-gouvernementale

La police néerlandaise a utilisé des canons à eau et des agents à cheval dimanche à La Haye pour disperser une nouvelle manifestation anti-gouvernementale.

(AFP)

Une vingtaine de manifestants ont été arrêtés, a indiqué la police dans un communiqué, expliquant que « les agents ont été forcés de recourir à la force à plusieurs reprises ».

Des centaines de personnes s’étaient rassemblées dans un parc du centre-ville pour exprimer leur opposition au Premier ministre Mark Rutte, certaines des critiques visant les restrictions imposées pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Les policiers en tenue anti-émeute, équipés de boucliers, de matraques et de chiens, sont intervenus face au refus de certains de se disperser à la fin de la manifestation.

La police montée a alors chargé et les forces de l’ordre ont finalement fait usage de canons à eau.

« Aujourd’hui, nous sommes là surtout parce que nous avons des élections la semaine prochaine et que nous ne voulons plus de ce gouvernement », a déclaré à l’AFP Elsvis Vanheenst, une chômeuse de 32 ans.

« Parce qu’ils mentent sur tout et qu’ils ne travaillent que pour eux, pas pour le peuple. C’est d’abord pour cela que je suis ici aujourd’hui », a-t-elle ajouté.

Les Néerlandais se rendent aux urnes de lundi à mercredi pour des élections considérées comme le verdict populaire sur la gestion de la pandémie par Mark Rutte.

Le scrutin a été étalé sur trois jours pour garantir la distanciation sociale entre électeurs et permettre aux personnes vulnérables de voter tôt.

Selon les sondages, Mark Rutte et son parti libéral VVD sont en passe d’obtenir un nouveau mandat à la tête d’un gouvernement de coalition.

Cependant, la colère suscitée par la mise en place en janvier du premier couvre-feu aux Pays-Bas depuis la Seconde Guerre mondiale a conduit aux émeutes les plus importantes que le pays ait connu depuis des décennies.