Win Radio

Un nouveau lockdown en Belgique

Bulle réduite, écoles et métiers de contacts fermés, RDV pour les commerces…

Un nouveau comité de concertation s’est réuni ce mercredi matin dès 9 heures. À l’issue de cette rencontre, une conférence de presse s’est déroulée. Alexander De Croo a fait état à la population des accords établis entre les présidents des différentes Régions du pays et le fédéral. Commerces dits « non-essentiels », rassemblements à l’extérieur, enseignement et durcissement des sanctions sont au menu de ce nouveau tour de vis.

« Le comité de concertation a été anticipé aujourd’hui à cause des événements que nous connaissons ces derniers jours. On a vu une hausse persistante des contaminations et des hospitalisations, on a vu que la pression sur les soins intensifs a augmenté », a entamé le Premier ministre fédéral Alexander De Croo peut après 13h20.

Le libéral a rappelé que le dernier comité de concertation, survenu cinq jours plus tôt avait débouché sur un report des assouplissements prévus et annoncés dans un calendrier prévisionnel le 5 mars dernier. « C’est pesant, c’est lourd de prendre ces décisions mais si on ne les prend pas, les conséquences seront encore plus graves que ce que l’on connaît aujourd’hui », a-t-il plaidé. 

Le chef du gouvernement fédéral a justifié la « pause pascale d’une période de quatre semaines », sous la forme d’un mix de mesures « prises de manière solidaires dans différents secteurs ». En fin de conférence de presse, le ministre de la Santé, Franck Vandenbroucke, a indiqué que certains secteurs étaient ciblés « non pas parce qu’ils sont coupables. On ne pointe pas du doigt mais on veut limiter les contacts et la circulation du virus dans la perspective de pouvoir rouvrir notre société dans les mois qui viennent ».

Voici ce qu’il faut retenir :

  • Les métiers de contacts non-médicaux doivent refermer leurs portes à partir de samedi 27 mars et ce, pendant 4 semaines. Cela concerne entre autres : les salons de beauté ; les salons de pédicure non médicale ; les salons de manucure ; les salons de massage ; les coiffeurs et barbiers ; les salons de tatouage et de piercing.
  • Les commerces non-essentiels restent ouverts mais UNIQUEMENT sur rendez-vous. Vous pourrez être accompagné, si c’est nécessaire, d’une personne si celle-ci vit sous le même toit. Le nombre maximum de clients pouvant se trouver simultanément sur place dépend de la taille du magasin, mais le maximum absolu est de 50 personnes.

  • Les livraisons à domicile et le « click-and-collect » restent possibles, à condition qu’il n’y ait aucun contact physique et que le client n’entre pas dans le magasin.

  • Les magasins essentiels (entre autres les magasins d’alimentation, les pharmacies, mais aussi les magasins de produits d’hygiène, les magasins de tissus, les fleuristes et pépinières, les magasins de télécoms et les librairies) peuvent continuer à accueillir des clients sans rendez-vous.

  • La bulle sociale en extérieur, qui avait été agrandie à 10 personnes, repasse à 4 personnes (les enfants de moins de 12 ans ne sont pas compris).

  • Les écoles repassent en distanciel. Les cours en présentiel sont suspendus à partir de lundi 29 mars jusqu’au 2 avril pour tous les niveaux de l’enseignement (enseignement fondamental et secondaire et l’enseignement artistique à horaire réduit). L’objectif est de rouvrir les écoles après les vacances de Pâques, soit le 19 avril. Les maternelles ne sont pas concernées et resteront ouvertes.

  • Une garderie est prévue pour les enfants dont les parents exercent des fonctions où le télétravail est impossible et pour les personnes qui sont dans l’impossibilité de garder leurs enfants.

  • Les camps de jeunes et activités parascolaires restent autorisés, mais uniquement pendant les vacances de Pâques et en groupes de 10 jeunes maximum, sans nuitée.

  • Le télétravail reste obligatoire dans toutes les entreprises sauf si impossible en raison de la nature de la fonction. Les contrôles seront renforcés. Les employeurs doivent tenir un registre précisant les personnes présentes sur le lieu de travail et à quel moment. Les administrations publiques sont également tenues de respecter les obligations de télétravail.

  • Les voyages non-essentiels sont toujours interdits. Le nombre de contrôle sera renforcé lors des vacances de Pâques.

  • Pas de changement pour le couvre-feu (il reste de minuit à 5h du matin).

  • Les cours et examens auto-écoles restent permis.

  • Les visites immobilières sont toujours autorisées.

  • Le nombre maximal de participants pour les manifestations statiques sur la voie publique est limité à 50 personnes.

Le Comité de concertation rappelle l’importance des éléments suivants : le respect par la population des mesures sanitaires en vigueur ; le contrôle strict du respect de ces règles par les services de police et d’inspection ; le télétravail obligatoire ainsi que le contrôle strict de son application par les services d’inspection ; les mesures prises par les autorités locales pour éviter la foule dans les endroits très fréquentés